Tarifs des auto-écoles

Avant de choisir une auto-école en Belgique, une analyse des tarifs proposés s’impose. Le but de cet exercice est de dénicher l’établissement appliquant les prix les plus intéressants pour des cours de qualité. Cela passe par une comparaison des tarifs des différents établissements installés dans la zone visée, celle d’étude, de travail ou de résidence.

Pour payer moins cher son permis de conduire, on peut bénéficier d’une aide ou d’une réduction accordée lors d’offres exceptionnelles. Il existe aussi différents moyens d’étalement de paiement. Ainsi, la somme totale due peut être étalée sur plusieurs mois, cela sans devoir attendre pour débuter sa formation.

 

Une fédération pour la communication des tarifs conventionnels

Les auto-écoles agréées en Belgique sont rassemblées dans une fédération qui rend publics les tarifs conventionnels décidés par les autorités. Il en ressort que le coût d’un permis dépend de la catégorie de celui-ci. 

Une formation théorique de 12 heures qui concerne le permis B ou A coûte entre 50 et 75 euros, en plus de la redevance fixée à 15 euros par tous les centres d’examen pour le passage de l’épreuve théorique.

Une formation obligatoire de 6 heures pour le permis B suite à deux échecs ou à un permis provisoire périmé coûte entre 290 et 320 euros.

Une formation complète de 20 heures pour le permis B donnant l’accès au permis provisoire sans guide coûte entre 900 et 1200 euros.

 

Pour le passage de l’examen pratique, le paiement de la somme de 36 euros est exigé par tous les centres agréés.

 

 

Des tarifs pratiqués exceptionnellement

Pour ceux qui n’ont pas ou peu de sources de revenus, la formule « Auto-école à 1 euro par jour » pourrait les intéresser particulièrement. Il peuvent ainsi étaler le montant à payer sur plusieurs mois sans débourser de frais supplémentaires*. 

Le CPAS intervient aussi très souvent dans les frais liés aux cours pratiques d’auto-école. Dans certains cas, la formation complète est prise en charge par leur service !

Un apprenti souffrant d’un handicap peut faire une requête en prenant soin de mentionner la nécessité de posséder le permis pour ses activités professionnelles. Il pourra alors bénéficier d’une aide sociale d’environ 1000 euros, lui permettant de suivre des cours pratiques et théoriques dans une auto-école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *