Qualité de la formation et taux de réussite

 

Il est évident que tout candidat au permis de conduire cherche à se former dans une auto-école de qualité. Ce point a été bien cerné par la plupart des établissements, car de gros efforts sont faits pour offrir le top des instructions à ceux qui les contactent. Et cela se ressent par les résultats finaux avec des taux de réussite au-delà de la moyenne.

 

Des instructeurs bien formés

 

Une formation pour la conduite ne peut être de qualité si les instructeurs sont eux-mêmes mal formés. C’est pourquoi ne sont recrutés que des formateurs diplômés dans les auto-écoles belges. À ce propos, sachez que les instructeurs pour le permis de conduire sont titulaires d’un brevet d’aptitude professionnelle. En outre, ils sont détenteurs du permis de conduire correspondant à l’enseignement qu’ils dispensent. Lors de leur formation, ils s’engagent à évaluer les candidats au permis de conduire sans aucune complaisance.

 

Des cours théoriques et pratiques dispensés avec rigueur

 

La première phase d’obtention du permis de conduite belge passe par la formation théorique. Après, place à la formation pratique pendant laquelle le conducteur en devenir met en pratique tout ce qu’il a appris lors de la phase théorique. À ces deux niveaux de l’apprentissage, les instructeurs travaillent avec rigueur et appliquent à la lettre la réglementation afin que la formation soit de qualité. Il leur est par exemple imposé de faire suivre aux candidats une formation approfondie de 20 heures de cours pratiques, et pas une seule en moins, ce qu’ils s’attèlent à respecter.

Selon la réglementation, le candidat de 17 ans a la possibilité de suivre une formation de base et une formation approfondie à travers divers modules de formation dont il a le choix. L’instructeur l’oriente à ce niveau et le forme rigoureusement selon les indications du module choisi.

On retient donc que la qualité de la formation au permis de conduire belge est due en partie au sérieux des instructeurs des auto-écoles

 

Un taux de réussite satisfaisant

 

La qualité du travail abattu par les formateurs des auto-écoles est récompensée par un taux de réussite satisfaisant. À l’examen pratique, c’est environ 65 % des candidats qui connaissent le succès. Les examinateurs les évaluent sur des critères précis, définis à l’avance, et n’hésitent pas à recaler ceux qui n’ont pas été convaincants.

Dans un même espace géographique, les taux de réussite des auto-écoles sont déposés à la préfecture, après le passage du permis. Cela permet à chacun de se faire une idée de la performance de chaque auto-école avant toute inscription. Il est préférable pour le futur conducteur de comparer les résultats des différents établissements présents dans le même département afin de faire un bon choix.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *